Flore Massemin, étudiante en filière générale, promotion 2021 (Nina Simone)

“Ce qui me plaît le plus c’est l’enseignement, de très haut niveau avec des professeurs très compétentes et compétents. J’aime aussi le fait que les enseignements soient divers. Et enfin surtout, c’est un master qui pousse à réfléchir et à s’interroger, et c’est une particularité que je trouve importante dans un monde qui pousse toujours plus à la professionnalisation, à l’efficacité, à la rapidité d’exécution.”

“Cette formation m’a apportée des connaissances philosophiques politiques et économiques importantes pour mûrir mon projet professionnel.”


Gabriel Tailleur, promotion 2022 (Alan Turing)

“Je garde un très beau souvenir de PPE qui, il me semble, est une formation singulière dans le champ des sciences sociales. Les séminaires sont stimulants intellectuellement et diversifiés, les professeurs sont à l’écoute et impliqués, mais ce qui me plaît le plus dans l’esprit de cette formation est qu’elle nous donne du temps. Du temps pour lire, penser, faire de la recherche, s’interroger…”

“Cette formation est aussi un lieu pour élaborer son projet professionnel, discuter avec les enseignants des ambitions qui nous animent et de ce qui nous permettra de nous épanouir.”


Maxime Tellier, promotion 2022 (Alan Turing)

“Transdisciplinarité, autonomie et recherche ; tels sont les mots qui me viennent en tête pour refléter cette année. De manière générale, si je n’ai rien à dire sur la qualité du professorat et de l’enseignement disposé, c’est bien la certaine liberté accordée aux différents travaux à rendre que je trouve formidable. Car plutôt que de se morfondre dans la besogne, chaque enseignement nous offre une possibilité de recherche sur des sujets accommodants. C’est, je pense, la force de ce master : l’ouverture.”


François Delafosse, promotion 2022 (Alan Turing)

“Pour moi, la plus grande qualité de PPE est la façon dont les multiples regards et disciplines qui nourrissent le master nous poussent à réfléchir et à questionner notre regard et nos convictions. Le master nous force en quelque sorte à rester curieux, ouvert, et à penser par nous-mêmes.”

“C’est aussi la diversité des disciplines enseignées qui m’a séduite, car elle me semble aller à contre-courant d’une spécialisation toujours plus étroite et d’une professionnalisation toujours plus précoce et forte qui, personnellement, m’effraient.”